Home / Informations / Précautions d’emploi

Précautions d’emploi

Conserver les préparations

Ces préparations sont réalisées sans aucun conservateur de synthèse, y compris ceux autorisés en bio. Les seuls conservateurs sont les huiles essentielles et de l’extrait de CO2 critique de romarin, fortement anti-microbien.

Ce sont des produits frais. Quelques précautions de conservation sont nécessaires :

  • Conserver les baumes de préférence dans un endroit plutôt frais.
  • Ces baumes s’ils sont soumis à une chaleur supérieure à 40 °C vont se liquéfier, au froid ils se durcissent, ce qui n’a pas d’incidence sur leurs propriétés, mais évitez quand même de les oublier dans une voiture surchauffée !
  • Les crèmes sont à conserver au réfrigérateur.

Important

  • En raison de leur concentration en huile essentielle, attention à l’usage sur les enfants en bas âge, bébés, et sur les femmes enceintes.
  • En cas de doute, faire un test d’application dans le pli du coude.
  • Ne pas mettre en contact avec les muqueuses et les yeux. Si c’était le cas, rincer avec de l’huile nature.
  • Ne pas utiliser les produits contenants du millepertuis avant une exposition en plein soleil, il a une action photosensibilisante : Bobaume, Baumouille, Baumatchoum.

Mode d’application

Avoir les mains bien propres avant de prélever le baume.

Pour les baumes visage et corps : appliquer sur la peau humidifiée soit par de l’eau ou encore mieux par un pschitt d’eau florale, et masser pour faire pénétrer

Prendre le temps pour ce massage en conscience d’apporter une présence bienveillante à son corps.

Pour le soin de toilette, un léger déphasage est possible, il suffit de secouer le pot.

S’il s’agit d’un parfum, l’utiliser comme tel, dans le cou, le plexus, les poignets, où vous avez envie, mais pas sur le visage (trop concentré en huiles essentielles) ni sur les  muqueuses.

Fréquence d’utilisation et présence à soi

Ces baumes ne sont pas des baguettes magiques, ils nécessitent pour leur efficacité, régularité, constance et conscience dans l’application.
Pour le côté soin, appliquer dès les premiers symptômes.

Les parfums sont à utiliser au rythme où on le désire, et :
•  en prenant le temps de bien profiter de l’odeur quand on le fait,
•  bien prendre soin de soi à ce moment-là,
•  prendre ce temps d’être vraiment en présence à Soi,
•  être à l’écoute de ce qui peut remonter : images, pensées, envie de mouvement, sensations… mais pas obligé d’avoir quelque chose qui remonte au conscient.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.